Le défi d'Edmond Hamilton : Nouvel épisode des aventures du Capitaine Futur

by - dimanche, avril 22, 2018

Lors de la dernière masse critique Babelio spéciale "Mauvais genres" il y avait un choix de fou (moment difficile lors de la sélection) et j'ai eu la chance d'être sélectionnée pour recevoir Le défi d'Edmond Hamilton paru chez Le Bélial'. Le défi, c'est la troisième "tome" ou plutôt épisode des aventures du Capitaine Futur à paraitre chez Le Bélial' après L'empereur de l'espace et A la rescousse



Il y a Simon Wright, dit le Cerveau, ce qu’il est, littéralement, et dans un bocal de sérum : un scientifique exceptionnel. Et puis Grag, la montagne de fer indestructible dotée d’outils intégrés étonnants. Sans oublier Otho, l’androïde synthétique, spécialiste du combat rapproché, de l’infiltration et du camouflage. Ils sont les Futuristes, la plus stupéfiante association qui puisse s’imaginer. Et enfin il y a celui qu’ils ont élevé, celui qu’ils ont juré de protéger, celui qui est devenu leur leader : Curt Newton, le géant roux, le sorcier de la science doté d’un esprit hors normes, infatigable justicier connu des peuples du Système sous le nom de capitaine Futur. Tous quatre veillent sur les neuf mondes et au-delà, attentifs, depuis leur base lunaire à l’emplacement secret. Or le Destructeur a tout prévu : ses astronefs vont attaquer simultanément Neptune, Mars et Saturne pour y détruire les mines de gravium, une ressource essentielle. Mais aussi la Lune, afin d’y annihiler le capitaine Futur et ses Futuristes, seuls adversaires capables de mettre son plan en échec. Sauf que tuer le protecteur du Système solaire n’est pas si simple…

Comme je peux pas m'en empêcher : 

" Capitaine Flam tu n'es pas de notre galaxie, mais du fond de la nuit... Capitaine Flam ! " 

Depuis la parution du premier tome chez Le Bélial' l'année dernière, j'avais envie de découvrir la série d'Edmond Hamilton qui a servi d'inspiration au dessin animé Capitaine Flam. Les tomes pouvant se lire indépendamment, j'ai décidé de commencer cette série par le troisième tome des  aventures du Capitaine Futur!

Contrairement à la chanson, le Capitaine Futur et ses Futuristes sont bien de notre galaxie et même de notre système solaire puisque leur base se situe sur la Lune. Le Capitaine Futur, Curt Newton, un grand terrien roux, est connu comme le défenseur du système solaire. Il est secondé par ses Futuristes : Simon Wright, dit le Cerveau, ce qu'il est littéralement conservé dans un bocal de sérum, est une scientifique de génie. Otho, l’androïde métamorphe et Grag le robot à la force colossale. Leur vaisseau, le comète, est le plus rapide du système solaire et le président du Gouvernement du Système Solaire peut faire appel à eux grâce à un signal lumineux situé au pôle Nord de la Terre.


La forme sombre du Destructeur se figea.
" Le gravium ! La clé du Système ! Une clé vitale que je tiendrai bientot entre mes mains ! Plus que quarante minutes d'ici l'heure H..."


Dans ce tome, le Destructeur (le grand méchant du moment) tente de détruire les ressources en gravium du système solaire. Ce minerai rare est précieux car il permet à chaque individu d'évoluer sur les différentes planètes ou lunes sans effort grâce à un dispositif qui, alimenté en gravium, égalise la gravité par rapport au référentiel donné. Ainsi, plus de gravium signifierait l'effondrement du trafic interplanétaire et donc de l'économie à l’échelle du système solaire. D'où l'appel à l'aide envoyé au Capitaine Futur pour endiguer cette tragédie et permettre aux différentes planètes de continuer à propérer. Ce système solaire où évolue Curt Newton est des plus exotique. Chaque planète est habitable et des peuples humanoïdes y ont évolué. On retrouve ainsi des uraniens, des vénusiens, des plutoniens. Neptune y est décrite comme une planète océan et Saturne comme une planète recouverte de prairies. Chaque monde est étrange et garde certains mystères, comme Uranus et ses chaines de montagnes immenses refermant des cavernes inexplorées ou Neptune justement qui cache dans son océan aussi bien des monstres marins que les peurs des marins qui y naviguent.


Ces Futuristes dont on parlait sur tous les mondes avec un émerveillement mêlé d'admiration formaient le trio le plus singulier du Système : Simon Wright, le cerveau vivant, jadis un homme ordinaire ; Grag, le colossal robot de métal, lêtre le plus fort de l'univers connu; et Otho, l'homme synthétique. Ces camarades non-humains, inégalés dans leurs capacités, tenaient compagnie au capitaine Futur, le sorcier de la science, lors de ses dangereuses aventures au service de la justice et du droit !


J'avoue je me demandais un peu comment serait l'ambiance des aventures du Capitaine Futur et je n'ai franchement pas été déçue. Cette ambiance ressemble un peu à celle d'une série des années 80 avec des personnages improbables mais qu'on aime, un super méchant dont il faut déjouer les vils projets et des gadgets de la mort qui tue ;) Bref un mélange entre l'Agence tout risques et MacGyver. Avec cette vision parfois une peu "naïve" de l'univers et des progrès de la science mais qui, il faut bien l'admettre, continue de nous faire rêver.

Le capitaine Futur est ici à la limite du super héro aussi intelligent que débrouillard, il est capable de survivre trop proche du soleil ou à la noyade grâce à des bricolages de génie. C'est aussi divertissant qu'irréaliste ! Mais au final, c'est peu important car Edmond Hamilton sait jouer avec ses personnages pour nous fournir un tome où action et suspense rendent les aventures du Capitaine Futur si ce n'est crédibles du moins attrayantes et distrayantes.

Au final, c'est je pense, un livre dans le plus pur esprit Pulp des années 40. On y retrouve notre héros et ses compagnons luttant contre un personnage inconnu prêt à détruire le système solaire grâce à un plan des plus étudié. C'est clairement à prendre au 2e degrés mais c'est franchement marrant et j'adore ce système solaire où évolue le Capitaine Futur et ses futuristes, il correspond à ce que j'imaginais plus jeune quand je pensais que nous avions une station lunaire et des vaisseaux pour voyager de planète en planète ! En bref, c'est une lecture qui nous fait passer un bon moment, divertissant et pleines de surprises. Je lirais les autres tomes avec plaisir, je suis curieuse de voir si Edmond Hamilton arrive à se renouveler à chaque épisode !



You May Also Like

8 commentaires

  1. Et bien tant mieux si ça t'as plu, je vais commencer par le premier moi vu que je l'avais gagné dans un concours, je découvrirais :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est franchement sympa et pas prise de tête ;)

      Supprimer
  2. Je suis pas très space opera, mais pourquoi pas celui-ci. Par contre, tu m'as collé la chanson dans la tête, c'est malin ! Caaaaa-pi-taine Flam ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment du space opera "light", entre le dessin animé, l'agence tout risques et mac giver... Très fun à lire ;)

      Supprimer
  3. En tant que grande fan du Capitaine Flam, je suis curieuse de voir ce que ça donne. ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est à découvrir et puis le Pulp est un style qui revient à la mode en ce moment ;)

      Supprimer
  4. Je ne savais pas du tout que la série Capitaine Flam était inspirée de ces romans ! Ça m'a l'air sympathique en tout cas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui une lecture fun ! J'avoue que je ne le savais pas non plus avant que le Bélial' décide de les rééditer ;)

      Supprimer