Boule de foudre de Liu Cixin

by - mardi, décembre 03, 2019

Aujourd'hui je vous parle d'un des livres sorties pendant la #rentreelitteraire2019 que j'attendais particulièrement : Boule de Foudre de Liu Cixin. Après une trilogie Hard SF, extrêmement réussie (d'autant plus que le traducteur Gwennaël Gaffric a fait un travail au millimètre), j'avais très hâte de retrouver cet auteur. 
Il faut tout de même remettre ce livre en perspective par rapport à la trilogie du problème à trois corps. Ce livre a été écrit après la trilogie mais a été publié en Chine avant celle-ci. Une manière de tester le public devant un nouveau style de SF. Ce livre est à la fois un one-shot et un préquel à la trilogie des trois corps. Pour ce roman de Liu Cixin, c'est le traducteur Nicolas Giovanetti qui a traduit le texte du chinois pour Actes Sud Exofictions.


Lorsque les parents de Chen sont incinérés devant ses yeux, le soir de son quatorzième anniversaire, par l’explosion d’une foudre en boule, il jure de consacrer sa vie à l’élucidation de ce phénomène naturel resté mystérieux pour la science. Sa quête le mènera au sommet de montagnes battues par la tempête, dans des laboratoires militaires d’armes expérimentales et dans une station scientifique soviétique désaffectée en pleine Sibérie. Il comprend bientôt que la foudre en boule constitue la manifestation d’un plan de réalité encore inconnu jusqu’ici. Cette découverte sera peut-être la clé permettant de comprendre l’une des caractéristiques les plus singulières de la foudre en boule : sa sélectivité. Elle est en effet capable d’incinérer une personne à l’intérieur de ses vêtements en laissant ceux-ci intacts. Si l’homme apprend à diriger cette sélectivité, il détiendra l’arme ultime.


Avant de lire Boule de foudre, j'avais lu, par curiosité, les avis de Gromovar et FeydRautha sur leur lecture VO du livre. Leur avis concordants étaient mitigés mais étant impatiente de retrouver la plume de Liu Cixin, j'ai tout de même voulu lire ce one-shot. Et voilà, après avoir tourné la dernière page, je dois dire que je partage leurs avis.


Je vous explique : dans ce roman nous suivons Chen devenu orphelin à l'âge de 14 ans suite à l'explosion d'une boule de foudre. Après ce douloureux deuil, il va consacrer sa vie à tenter de percer le secret de ce phénomène. Lors de ses études en météorologie, il croise une jeune militaire Lin Yun qui des années plus tard le persuadera de travailler avec l'armée pour comprendre le phénomène des boule de foudre et tenter d'en faire des armes redoutables. Le jeune scientifique, dont l'obsession absorbe toute la vie, va travailler avec Lin Yun sur les boules de foudre dans un contexte de tensions internationales, de course à l'armement et de découvertes scientifiques majeures.


Je sais que vous essayez de calculer (FB). Ne gâchez pas votre vie. Venez me voir ! - Appartement 561, bâtiment 106, 24e rue, Cité scientifique de Noksbek, oblast de Novossibirsk, Fédération de Russie.


J'ai retrouvé avec un réel plaisir la plume de Liu Cixin si reconnaissable après avoir lu sa trilogie : précise, entrainante et tout en pudeur. L'auteur nous propose un roman bien rythmé et moins Hard SF que sa trilogie. Un rythme de lecture relativement facile et une histoire avec un coté thriller scientifique qui accroche bien le lecteur. Cependant, même si ce roman n'est pas exempt de points positifs, il n'est clairement pas à la hauteur de l'ambitieuse trilogie SF du même auteur.


En tant que chercheur, tu sais bien qu'il est tout à fait normal pour un scientifique d'être fasciné par l'objet de ses recherches. Mais la recherche sur les armes est un domaine très particulier. Si un chercheur se prend de passion pour les armes, cela peut devenir très dangereux - à plus forte raison dans le cas d'une arme basée sur la foudre en boule, qui deviendrait instantanément, en cas de succès, une arme d'une puissance terrifiante. La fascination excessive de Lin Yun pour les armes, ajoutée à sa tendance à ne reculer devant rien pour atteindre son but, ne font que rendre le danger encore plus marqué...


J'ai pourtant aimé le contexte de ce one-shot à la frontière entre la hard SF et l'uchronie, le coté politique international tendue où les avancées scientifiques importantes se font lors d'une course à l'armement le tout orienté sur la météorologie. Les thèmes sont individuellement intéressants mais on sent... un manque d'inspiration dans ce récit.

La théorie développée pour expliquer la foudre en boule est plutôt décevante, alors si vous voulais lire ce livre parce que ce phénomène vous questionne, faites l'impasse. Liu Cixin ne développe pas dans son roman une notion scientifique crédible pour expliquer le phénomène des boules de foudre... ce qui en fait le point faible du roman.


- Fabriquer quoi ? Ai-je demandé.
- Du tonnerre-qui-roule ! Ce que vous appelez la foudre en boule.
Zhao Yu et moi nous sommes regardés, stupéfaits.
Le vieux Wang n'avait pas remarqué notre expression et il a poursuivi :
- Il a dit qu'il voulait passer sa vie à étudier cette chose. On voyait bien que depuis qu'il avait rencontré le tonnerre-qui-roule sur le montagne, il était fasciné. Les gens sont comme ça, des fois sans savoir pourquoi ils deviennent obsédés par quelque chose, ils ne peuvent plus s'en débarrasser.


Après une trilogie Hard SF parmi les meilleurs romans que j'ai pu lire, Boule de foudre sent le roman commandé qui n'a pas transcendé son auteur. J'ai aimé ma lecture, le livre a beaucoup de points intéressants mais il ne fonctionne clairement pas aussi bien que ses autres romans, en fait à bien y réfléchir, il souffre vraiment beaucoup de la comparaison avec ceux-ci. Je resterai sur l'idée que si vous voulez lire du Liu Cixin, lisez la trilogie des trois corps. Si ensuite vous êtes impatient de retrouver la plume de l'auteur et son univers, lisez Boule de foudre. Mais je ne pense pas que ce livre soit une entrée dans l’univers de l'auteur particulièrement intéressante...


Pour bien tout vous remettre en perspective (parce que je ne suis pas sure d'être claire) : Boule de foudre est un bon roman de SF, accessible et bien rythmé, Liu Cixin joue efficacement entre le style Hard SF et l'uchronie. Beaucoup de qualités donc mais un gros défaut qui rend le roman un peu bancal et pas transcendant.Vous voyez ce que je veux dire ? c'est bien mais pas topissime ;)





You May Also Like

8 commentaires

  1. Déjeuner avec de vrais blogueuses/blogueurs, c'est à dire des gens qui publient régulièrement des billets, t'a remotivé !!!
    Je garde le titre dans un coin de ma tête.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le mois de Novembre n'a effectivement pas été terrible sur le blog... trois semaines pour écrire une chronique, mais bon je crois à la bonne influence des blogueurs de l'imaginaire ;)

      Supprimer
  2. parfaitement d'accord avec ton avis , je me régale avec " la forêt sombre " en audio, Liu Cixin a clairement un imaginaire fou, c'est vrai que " boule de foudre " est beaucoup plus light sur tout les points, et je pense que les lecteurs de la trilogie risquent d'être surpris, au moins ils sont prévenus !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ce roman souffre vraiment beaucoup de la comparaison avec la trilogie, dommage... j'espère que le prochain sera à la hauteur de nos attentes ;)

      Supprimer
  3. Mais dis-le qu'on n'a pas besoin de le lire, n'hésite pas. =P

    RépondreSupprimer
  4. Je note le conseil de Quand il sortira en poche donné à Baroo ^^

    RépondreSupprimer